Les paysages du bord du Rhône

Ce jour-là, il faisait très chaud. Heureusement, nous avons marché sur un petit sentier à l’ombre dans les bois tout en longeant le Rhône.

L’animatrice nous a conduit jusqu’à un paysage naturel avec sa plage de galets, ses arbres aux énormes racines apparentes et le Rhône avec ses eaux vertes.

Puis nous avons découvert des paysages aménagés par l’homme: le village de Ternay sur la colline, les voies de communications (autoroute et voies ferrées) et le bassin de joutes de Grigny pour les loisirs.

Finalement, nous avons dessiné notre paysage préféré.

Ce fut un bel après-midi.

Les CE2

L’école au cirque

Mardi 11 avril, le matin, tous les élèves et les maîtresses de l’école Antoine Truchet sont allés en car au cirque Pinder.

Nous nous sommes installés dans les gradins pour assister au premier numéro : les fauves ! Le dresseur a fait un numéro inédit : il a fait installer des lionnes sur lui, jusqu’à son torse. Nous avons vu un numéro qui se faisait normalement avec les tigres : une lionne marchait sur ses pattes arrière. Après, nous avons regardé un numéro de foulard acrobatique. Le talentueux acrobate faisait des figures accroché à un foulard sans toucher le sol. Monsieur Loyal a ensuite présenté une compagnie d’acrobates venant de Cuba. Les artistes avaient une sorte de balançoire qui les propulsait pour faire des figures acrobatiques et ils ont fait du trapèze. Ensuite, les clowns nous ont fait rire et nous ont joué un air de trompette ! Nous avons vu un tour fait par des chiens de plusieurs races. Nous avons été étonnés par deux hommes qui dansaient sur une barre. Il y avait aussi un jongleur qui venait de République Tchèque et qui jonglait avec sept balles ! Aussi, il y avait un numéro avec des animaux exotiques : chameaux, zèbres, chevaux et ânes.

Lorsque c’était fini, nous avons visité la ménagerie des animaux. Cette matinée fantastique s’est terminée par un pique-nique dans la cour de l’école.

Les élèves de la classe de CM1

La commission gâteaux de l’APEL fait son retour !!!

Comme chaque année, nous organisons un concours interclasses de confection de gâteaux.

Pour cette première édition, nous invitons les classes de MS et de CE2 à réaliser au choix tartes, gâteaux, sablés, confitures, et à les déposer le matin de la vente dans la salle d’assemblée sur la table correspondant à la classe de votre enfant.

Une vente est prévue le Vendredi 17 Février à la sortie des classes à partir de 16h20, dans la cour de récréation.

La classe ayant réalisé le plus de mets gagnera un cadeau surprise.

 

Merci de nous faire partager votre recette préférée, et que les plus gourmands gagnent !!!

A vos ustensiles …

La commission gâteaux de l’APEL

 

Bénédiction de la classe CE1

Ce 2 février, jour de la présentation de Jésus au Temple, le père Vincent Gérard est venu rendre visite aux élèves.

Cette rencontre a débuté par une explication de la fête de la chandeleur. Ce jour-là nous commémorons l’arrivée de Marie et Joseph au Temple de Jérusalem pour présenter l’enfant Jésus à Dieu. Le vieillard Syméon proclame alors cette prière en tenant Jésus dans ses bras : « Mes yeux ont vu ton salut, que tu as préparé à la face de tous les peuples : lumière pour éclairer les nations païennes, et gloire d’Israël ton peuple » (Luc 2, 30-32).

C’est à cause de ces paroles, où Jésus est reconnu comme Lumière, que cette fête s’appelle la Chandeleur. Ce mot vient en effet  de candela (la chandelle). Aujourd’hui, on bénit les cierges pour rappeler que Jésus est lumière du monde.

Après cette explication, le père Vincent a béni les enfants de la classe. Il a inscrit au-dessus de la porte « 20 G+M+B 17 » en souvenir de cette date de bénédiction. Les nombres indiquent l’année 2017, les croix signifient la protection du Christ et les lettres sont les initiales des trois rois mages : Gaspar, Melchior, Baltazar. C’est en effet à la suite de la fête de l’Epiphanie que les bénédictions des maisons (ou des classes !) se font. L’inscription est faite au-dessus de la porte d’entrée de façon à ce que tous ceux qui entrent et qui sortent de la maison (ici de la classe) pendant l’année reçoivent la bénédiction de Dieu.

Elodie Ganier, 3 février 2017