Après grand c’est comment ?

APRÈS GRAND C’EST COMMENT ?

     

Le 21 novembre, les classes de l’école primaire sont allées assister au Spectacle « Après grand, c’est comment ? ».

Ce spectacle, représenté par deux comédiens de la compagnie Manie Cirque Théâtre, a été  écrit par Claudine Galéa à partir de son album de jeunesse« Au pays de Titus ».

Sur scène, un jongleur et un comédien donnent à voir et à entendre le monde intérieur d’un garçon de 7 ans qui refuse de s’adresser aux adultes.
Dans un pas de deux alerte, les mots surgissent avec autant de vivacité que les balles et bientôt, le paysage lui-même se met en mouvement grâce à une scénographie aussi simple qu’ingénieuse.
Le silence des enfants abrite bien des trésors. Une vérité à méditer et une invitation, quel que soit notre âge, à mettre le rêve au cœur de l’existence.

Nos élèves ont beaucoup apprécié ce spectacle, particulièrement l’art du cirque. Voici ce qu’ils en disent :

Ils ont aimé quand :

  • Ils lançaient les balles à la fin du spectacle (Oscar CE2, Solène CE1, Oriane CM2)
  • Le père de Titus disait « Je balançoire, je voiture, … ». (Inès CE2°
  • Ils jouaient sur les marches de l’escalier. (Marine CE2, Célestin CE1)
  • Titus jonglait et ne parlait pas. (Maëlle CE2)
  • Titus jouait avec son bol de soupe. (Nina, CE1)

Les numéros de cirque étaient impressionnants et c’était incroyable quand pierre-Antoine lançait toutes les balles. (Adam, CE1) et (Victoria, CM2)

Le Spectacle était drôle parce que Titus rêvait sur l’escalier. C’était un enfant plutôt timide, rêveur, qui voulait rester enfant. (Liam CM1)

J’ai bien aimé car il fallait être attentif pour voir les sentiments. Titus jonglait avec ses rêves. (Paul CM1)

C’est un monsieur qui représente les personnes, il donne des ordres à Titus. Titus veut rêver et ne pas parler, mais tout le monde veut qu’il parle. Il veut rêver avec ses balles sur les marches d’escalier. Les parents voient le temps passer parce qu’ils savent qu’un jour ils vont mourir alors que lui non. Titus veut profiter d’être un enfant, (Arthur, CM1)

J’ai bien aimé ce spectacle car il montrait qu’on n’a pas forcément besoin de parler dans la vie, qu’on peut tout à fait se taire, exprimer des choses et rêver comme Titus. Ça montre que les parents sont pressés et ne laissent pas les enfants rêver. (Adrien, CM2)

Dans l’histoire, il y avait un papa qui disait tout le temps à Titus de se dépêcher mais Titus voulait rester dans ses rêves et ne pas parler aux grandes-personnes. Vincent le comédien qui interprétait Titus, jonglait très bien avec six balles, et Pierre-Antoine faisait tous les autres personnages : les parents, les grands-parents, l’escalier, le médecin,… C’était bien ! (Karla, CM2)

Karine Leignel

 

De nouveaux délégués !

Depuis ce lundi 25 septembre nous avons 10 nouveaux délégués de classe !

Après un temps d’échanges sur le vote (Pourquoi vote-t-on ? Comment vote-t-on ? Qui vote ?), chaque classe (du CP au CM2) a élu ses délégués : une fille et un garçon par niveau. Tous les élèves de primaire se sont ensuite réunis en salle d’assemblée pour féliciter les nouveaux délégués.

Ces élections ont pour but d’éduquer à la citoyenneté, d’apprendre à s’organiser pour mieux vivre ensemble l’année scolaire, de faire participer les élèves à l’amélioration de la vie de l’école.

Le conseil des délégués se réunira 4 fois dans l’année. Les délégués devront alors faire un compte-rendu oral à leurs camarades en expliquant les décisions qui ont été prises. Le premier conseil des délégués aura lieu le vendredi 13 octobre sur le temps de midi (pensez au pique-nique !).

Bénédiction des cartables

Lundi 4 septembre, les enfants ont fait leur rentrée. L’après-midi toute l’école, de la Petite Section au CM2, était réunie autour du père Vincent Gérard pour célébrer la bénédiction des cartables.

Ce fût l’occasion pour les élèves comme pour l’équipe éducative de confier cette nouvelle année scolaire au Seigneur :

Seigneur je t’offre toute mon année scolaire,

mon travail, mes jeux, mes joies, mes peines.

D’avance je te dis oui parce que je suis sûr que tu es avec moi.

 

Les paysages du bord du Rhône

Ce jour-là, il faisait très chaud. Heureusement, nous avons marché sur un petit sentier à l’ombre dans les bois tout en longeant le Rhône.

L’animatrice nous a conduit jusqu’à un paysage naturel avec sa plage de galets, ses arbres aux énormes racines apparentes et le Rhône avec ses eaux vertes.

Puis nous avons découvert des paysages aménagés par l’homme: le village de Ternay sur la colline, les voies de communications (autoroute et voies ferrées) et le bassin de joutes de Grigny pour les loisirs.

Finalement, nous avons dessiné notre paysage préféré.

Ce fut un bel après-midi.

Les CE2

Chemin de croix pour les CP, CE1 et CE2

A l’occasion du Vendredi Saint, les enfants de CP, CE1 et CE2 se sont retrouvés après le bol de riz pour vivre un chemin de Croix. La célébration a débuté par une méditation des 14 stations du chemin de Croix. Ainsi les enfants ont pu, à partir d’images projetées, revivre les derniers instants de la vie de Jésus en allant de sa condamnation à sa mise au tombeau. Nous avons poursuivi par un temps silencieux autour de la Croix. Ce fût un beau moment de prière et de recueillement.

SAMUEL, Ou mieux connaître la différence

Les classes de CE1, CE2, CM1 et CM2 se sont rendues au Sémaphore d’Irigny pour assister à une pièce de théâtre : Samuel.

Samuel raconte l’itinéraire d’un enfant porteur de trisomie 21 avec humour et tendresse, avec émotion et parfois cruauté, en tous cas avec sincérité.

En préparant  le spectacle avec leurs enseignantes, les élèves ont abordé le thème de la différence. Ils ont découvert que nous avions tous à apporter quelque chose aux autres, qu’il fallait être plus attentif aux différences, que le handicap n’est pas une maladie, que chacun de nous, avant tout, nous étions uniques, avec une personnalité propre et que se respecter c’était bien essayer de se connaître les uns, les autres.

Après la représentation, les élèves ont pu échanger avec la comédienne de la compagnie « Le voyageur debout ».

Qu’est-ce que le handicap ?

C’est un ensemble de difficultés limitant les capacités physiques, sensorielles ou mentales présentées par une personne. Ces difficultés entraînent chez elle une limitation d’activité.

Qu’est-ce qu’une personne handicapée mentale ?

Une personne comme les autres, qui aime jouer avec des copains, chanter, danser, apprendre. C’est aussi une personne qui a parfois du mal à comprendre et à faire certaines choses. Par exemple elle peut éprouver des difficultés à se concentrer, à parler, à lire ou à écrire.

Un enfant handicapé peut-il aller à l’école ?

Oui. Certains enfants sont scolarisés dans une classe adaptée à leurs besoins, avec d’autres élèves ; ils bénéficient à la fois de soins en dehors de la classe et de  scolarisation.

De nouveaux délégués

En ce début d’année, les élèves, du CP au CM2, ont voté pour élire leurs représentants : une fille et un garçon dans chaque classe.delegue

Pour les enseignantes, il s’agit d’éduquer à la citoyenneté, d’apprendre à s’organiser pour mieux vivre ensemble l’année scolaire, de participer à l’amélioration de la vie de l’école, de proposer des projets fédérateurs et participer à leur mise en œuvre.

Le conseil des délégués se réunira 4 fois dans l’année. Les délégués devront alors faire un compte rendu oral à leurs camarades en expliquant les décisions qui ont été prises. Les délégués de CM jouent le rôle de délégués « relais » : ils vont aider les délégués de CP et de CE1 à faire le compte rendu dans leurs classes.

Lors du premier conseil, des fleurs seront plantées devant la salle de motricité des maternelles, un projet interclasse sera lancé afin de décorer les lieux collectifs pendant le temps de Noël. La répartition des jeux de cour sera revue en fonction des activités ainsi que le tour de rôle pour le nettoyage de la cour.