ce1 – Atelier philo 7 : la mort

Hier matin les élèves de CE1 ont discuté de la mort en philosophie. Voici quelques extraits de leurs échanges :

La mort nous apporte de la tristesse liée au manque des gens qu’on aime, ça fait du vide. Plus on aime les gens, plus on est triste quand ils meurent. Quand on n’aime pas les gens, on peut être heureux qu’ils meurent. On peut être content que d’autres soient malheureux quand nos ennemis sont morts (avis polémique dans le groupe). On peut pleurer, avoir peur de la mort, surtout si ce sont des enfants qui meurent.

La mort c’est quand la vie est finie. La mort c’est normal. La mort c’est injuste, parce qu’on ne peut plus manger de bonbons. Un mort ça ressemble à un homme, mais ça fait peur. Quand on meurt on devient de la viande.

Quand on meurt, on n’a plus de sensations donc ça ne fait pas peur. Si quelqu’un est très malade, ça peut le soulager de mourir. Quand on est mort, on est tranquille. Être presque mort ou très âgé, c’est triste. Ceux qui meurent le plus c’est les personnes âgées et à la guerre.

On peut quand même voir les morts grâce aux photos. Le souvenir peut nous rendre heureux.

Être immortel, cela nous rendrait-il…

+ heureux ?

– heureux ?

  • Voir ceux qu’on aime plus longtemps

  • seulement si on n’est pas les seuls à être immortels

  • on n’aurait plus peur de mourir et ça ne servirait à rien de nous attaquer

  • parce que quand on meurt, on ne peut plus rien faire et on loupe la suite

  • ca permettrait de vivre des nouvelles choses comme aller dans l’espace, inventer des nouvelles choses parce qu’on a plus de temps

  • si tout le monde était immortel, on pourrait connaître des gens d’autres époques, des personnages de légendes

  • je suis déjà immortel puisque je suis vivant en ce moment

  • ça nous rendrait heureux si on était immortel jeune !

  • Si on est le seul à être immortel, on voit tout le monde mourir

  • on ne pourrait pas mourir pour aller au ciel (en fait, on est déjà immortel)

  • on ne pourrait pas faire peur aux autres, puisqu’on ne deviendrait jamais un squelette

  • la planète n’est pas assez grande pour nourrir tout le monde

  • la mort libère des maladies

  • on se priverait de découvrir autre chose dans la mort

  • au bout d’un moment ça soûlerait d’être toujours vivant

  • ça sert à rien d’être vieux trop longtemps

La question de l’immortalité à amené la question des pouvoirs magiques comme celui de décider qui meurt et qui ressuscite et celui de visiter le passé.

N’hésitez pas à reprendre ces questions et réflexions avec vos enfants !

Nous avons aussi lu l’histoire « Au revoir blaireau ».

Pour marque-pages : Permaliens.