Reprise des ateliers philo en CE2

Mardi matin, les élèves de CE2 ont retrouvé avec joie Claire-Marie pour les ateliers philo sur le thème de l’ennui. Vous pouvez retrouver le compte-rendu de l’atelier sur le blog dont voici le lien
https://pensergrandir.fr/?p=726
prochain atelier le mardi 28 septembre.

CE2 La fresque du Rhône

Lundi 10 mai, Pierre-Alexandre est revenu nous voir en classe de CE2.
Nous avons pu dessiner tous les animaux et végétaux observés lors de la sortie, plus d’autres, et réaliser une belle fresque qui décore la classe. Tous les enfants se sont bien appliqués et sont fiers de cette réalisation.

.

CE2 Sortie Pêche au bord du Rhône

Le mardi 27 avril 2021, de 8h30 à 16h30, nous sommes allés en car, en sortie au bord du Rhône. Les mamans de Flore et de Maël nous ont accompagnés.

A l’arrivée, nous avons rencontrés Pierre-Alexandre, l’animateur, qui nous a emmené voir les mares. Il nous a donné des fiches et les consignes.

Après, nous avons observé et dessiné les mares, nous avons vu une grenouille, un triton, des larves et des gélis. Peu après, nous avons pêché avec des épuisettes et nous avons mis les bêtes dans des boites pour les regarder et les dessiner. Il y avait des larves de libellules, et pleins de petites bêtes. On a entouré les bêtes dans le carnet.

Plus tard, Pierre-Alexandre nous a appris un jeu qui s’appelait « la chaine alimentaire , il y avait différentes espèces d’animaux et des végétaux. Chaque animal se faisait manger par son supérieur ,il fallait courir pour attraper la proie et éviter les prédateurs. Le plus dangereux était la pollution.

Juste après, nous sommes allés prendre nos sacs pour aller pique-niquer au parc du Rhône, nous nous sommes installés sur des tables puis nous avons mangé. Juste après, nous avons profité de l’aire de jeux pendant une heure.

Vers 13h30, nous sommes allés dans une salle où il y avait des aquariums avec des poissons. Pierre-Alexandre nous a donné une fiche avec les différents poissons pour qu’on essaye de les reconnaître. Nous avons ensuite regardé des vidéos sur des gros poissons.

Plus tard, nous sommes allé au bassin de joute, Pierre-Alexandre nous a expliqué comment faire pour pêcher. On a attendu longtemps pour avoir un poisson. Nous avons pêché deux sortes de poissons différents : la perche -soleil et le bouvière. A la fin on les a touché.

Enfin, on a du repartir prendre le car et rentrer à l’école. C’était une super journée  ! On a appris plein de choses et on a aimé toutes les activités.

                                                                     Ecrit par  les élèves de CE2

Carnaval en CE2

Jeudi 11 mars, les enfants de CE2 ont eu la joie de fêter carnaval à l’école, l’occasion de changer de vie en se transformant  en princesse, policier, super héro, cow-boy, sportif, Cléopâtre, vétérinaire,  ……

Nous avons pris beaucoup de plaisir à faire découvrir nos déguisements et à poser ensemble pour les photos.

Un agréable moment festif pour la classe et l’école !!

Atelier philo 6 A quoi ça sert la philo ?

À quoi ça sert la philo ?
– écouter les autres
– réfléchir à des questions
voir les idées des autres, voir comment ils répondent
– s’exprimer
– à avoir de l’attention, à parler
– à apprendre des nouvelles choses
– à mieux se concentrer
– à connaître les autres
– à se détendre
– penser des choses qu’on imagine, même si on sait que c’est pas vrai (référence aux rêves, à l’immortalité, les mythes…)
«J’ai pensé à d’autres choses, j’ai appris des choses grâce aux copains et aux philosophes» (Maël)
– parler de sujets dont j’avais pas l’idée
– J’ai aimé la pratique de l’attention
– connaître des noms de philosophe
– découvrir la philosophie
– «la philo, c’est poser des questions à l’infini» (Francis)
– ça m’aide à réfléchir

Comment on fait en philo quand on n’est pas d’accord ?
– on laisse l’autre penser pas pareil que nous
– il a le droit de penser comme ça, sauf si c’est faux

A-t-on besoin des autres pour se connaître ?
– les autres peuvent dire comment t’es
– les autres peuvent voir notre caractère
– on entend les idées des autres et ça nous donne des idées
c’est mieux d’être à plusieurs pour faire de la philo, parce que questions et réponses tout seul, c’est bizarre» (Robin)
– «on peut penser seul, mais on ne peut pas savoir si on a raison, alors qu’à plusieurs, on a les avis des autres» (Morgane)
– «c’est les autres qui te connaissent mieux, même si toi tu te connais depuis que tu es né…» (Maël)

Ou se connaît-on mieux tout seul ?
– on se voit dans un miroir
– on connaît nos idées
«on se connaît et en même temps, on ne se connaît pas» (Robin)
– «y a besoin des deux : à l’intérieur, c’est nous, mais à l’extérieur c’est les autres qui savent qui on est, par le visage» (Morgane)

Peut-on continuer la philo sans les ateliers ?
– oui, on peut philosopher tout seul
– on se dit des choses dans sa tête
– «on peut philosopher tout seul, on peut
toujours se poser des questions» (Zoé)
«on peut faire de la philo avec des gens de notre famille» (Justine)

Claire-Marie GAZANIOL
Penser pour Grandir !

Atelier philo 5 « La santé »

Qu’est-ce que la santé ? Y a-t-il des avantages à être malade ou en bonne santé ? Peut-on éviter d’être malade ? le choisir ? Quelle place pour le hasard ?

Pourquoi dit-on parfois d’une personne qui a l’air en bonne santé physique «il/elle est malade, celui-là/celle-là !» ?

Peut-on être malade et heureux ?

– certaines maladies peuvent nous faire mourir
– oui, mais certaines maladies ne sont pas grave, et on peut continuer à vivre normalement avec.
– on ne réagit pas de la même manière aux maladies, selon le corps qu’on a.
– la santé des autres, c’est important, mais pas la mienne, parce que si je meurs, je pourrais voir mes ancêtres.
– au moins, on peut choisir de mourir, mais on peut pas choisir d’être vivant
– c’est pas grave d’être malade, parce que de toute façon un jour on va mourir
– de toute façon, il faut bien mourir un jour, parce que sinon, on sera trop sur Terre.
– quand même c’est mieux de rester en vie.
– en plus, quand on est en bonne santé, on peut aller où on veut, voir qui on veut ( santé = liberté?)
– les médicaments, ça peut apporter la santé, mais aussi la maladie, et même la mort, si on se trompe de médicament.
– la nourriture aussi peut nous rendre malade

– la maladie ça arrive par hasard, d’un coup, sans qu’on voit arriver (est ce que le hasard est ce que l’on ne voit pas?)
– moi je pense qu’on peut choisir d’être malade
– parfois c’est dur d’éviter d’être malade, si y a une maladie dans ton école par exemple.

Quand on est malade :
– on peut ne pas aller à l’école, ça peut être cool si on n’aime pas l’école
– on n’est pas heureux (peut-on être malade et heureux?)
– on ne peut pas voir les autres pour pas leur transmettre notre maladie

Quand on est en bonne santé :
– on peut aller où on veut
– on peut inventer des choses
– on peut vivre plus longtemps
– on peut profiter de l’école et de ses amis

Pourquoi parfois dit-on de quelqu’un qui a l’air en bonne santé «il est malade, lui!» ?

Claire-Marie GAZANIOL
Penser pour Grandir !

Atelier philo 4

Ce matin, en atelier philo, nous avons poursuivi la découverte de l’allégorie de la Caverne de Platon. Nous avons abordé les questions de vérité, de confiance. Les enfants avaient beaucoup à dire ! Voici quelques extraits de leurs échanges :
Commentaires des l’histoire :
– ça fait trop longtemps qu’ils sont dans la caverne, donc ils ne croient pas celui qui revient
– c’est un peu nul de voir des ombres, je ne comprends pas pourquoi ils restent, c’est pas intéressant
– on a besoin de voir pour savoir si c’est vrai
– si quelqu’un me dit un bobard, ça se voit, il rigole !
– pour croire quelqu’un il faut avoir confiance en lui. Pour avoir confiance en quelqu’un ça prend du temps, et il ne faut pas qu’il nous trahisse.
Comment peut-on savoir si une chose est vraie ou fausse ?
– on peut croire ce qu’on voit et ce qu’on voit à la télé
– on peut jamais savoir si une chose est vraiment vraie
– la preuve c’est quand on le voit ou sent avec nos 5 sens
– on peut regarder sur internet, mais des fois ça ment…
– en fait, la vérité, on ne peut jamais savoir

Y a-t-il des choses dont on peut être surs ?
– en grandissant on commence à savoir qu’il y a des choses fausses à la télé (par exemple les dessins animés ou les films d’horreur)
– parfois on voit des choses en vrai, et pourtant on pense qu’elles sont fausses…

Les ombres, c’est un peu comme la télé. Mais comment savoir si ce qu’on voit à la télé, c’est vrai ou c’est faux ?
– c’est vrai, parce que s’ils disent pas la vérité, ils perdront leur emploi
– pour savoir si c’est vrai, il faut regarder les contours de l’image
– on peut aussi regarder dans le dictionnaire, mais parfois y a pas tout dans le dictionnaire.
– on peut aller voir en vrai
– moi je dis que les infos c’est vrai, parce que mon papa il est passé aux infos
– aux infos, ils ont montré des photos du dépouillement des élections américaines, donc c’est la preuve que c’est vrai
– moi je sais qu’au journal, il y a des trucs qui sont faux

Pourquoi regarde-t-on la télé si c’est parfois faux ?
– c’est intéressant quand même
– parce qu’on aime bien les écrans
– parfois on aime bien être dans la caverne
– les trucs faux sont parfois plus amusants, parce que le vrai on a trop l’habitude
– ça permet d’être dans un autre monde

Claire-Marie GAZANIOL
Penser pour Grandir !

Atelier philo 3

Aujourd’hui, en philo , nous avons découvert le début du mythe de la Caverne de Platon. Nous nous sommes demandé si ça nous était déjà arrivé de croire des choses qu’on a découvertes fausses par la suite. Bien sûr nous avons parlé des mythes enfantins du Père-Noël et de la Petite Souris ! Mais nous avons essayé d’aller plus loin dan notre réflexion…
Nous nous sommes imaginés à la place du personnage qui découvre la réalité…
– ça doit être difficile d’être dehors parce que ça peut faire peur de changer ses habitudes.
– dehors, il est plus libre de faire ce qu’il veut.
– il était heureux dans la grotte, il pouvait regrader la télé toute la journée.
– en sortant, il doit être triste de voir que ce n’était pas vrai les ombres…
– la nuit, on voit moins bien les choses, et pourtant elles sont bien là. Il faut éclairer la maison pour les voir.
Comment savoir si quelque chose est vrai ?
– pour savoir si quelque chose est vrai, il faut demander à ses parents, ils savent tout.
– on peut aussi faire une enquête.
– parfois on a envie de croire quelque chose de faux : par exemple les dessins animés, les jeux vidéo, les pub
– comment on fait pours avoir ce qui est vrai à la télé ?
– c’est facile, si c’est en direct c’est vrai, sinon, c’est
– mais la météo parfois se trompe, et dit des choses qui ne sont pas vraies.
– la télé en fait ça serait comme des ombres du dehors
Claire-Marie GAZANIOL
Penser pour Grandir !
Suivez nous sur Facebook