CM1


Contes et légendes : Le Drac de Beaucaire

Il était une fois une lavandière qui venait laver son linge au bord du Rhône, dans le village de Beaucaire. Un jour, elle vit une coupe d’or sur l’eau. Elle mit un pied : « Non, elle est trop froide ! ». Cette fois, elle mit les deux pieds, s’avança, s’avança…Elle ramassa la coupe d’or mais elle se fit attraper par le Drac ! C’est une féroce créature ! Au bout de sept ans, la lavandière  revint sur la rive. Des pêcheurs la virent :

« – Ce n’est pas possible, tu es un fantôme, tu es revenue ! Explique-nous !

-J’étais emportée par le Drac mais il m’a dit que si j’étais la nourrice de son fils pendant sept ans, il me laisserait repartir, et je suis repartie »

Pour son retour, le village de Beaucaire organisa une grande fête et la lavandière reprit son travail. Un jour comme tous les autres, elle vint laver son linge. Au loin, elle vit le Drac car il lui avait donné le pouvoir de le voir, alors que personne d’autre ne le voyait. Alors, il fonça sur elle et lui creva les yeux.

Albane, Emerick et Gabriel

Contes et légendes : Le frêne

Autrefois, les arbres n’avaient pas de feuilles. Ils étaient nus. Un jour, Dieu se dit que ce serait mieux s’ils étaient habillés. Il fit passer un message aux arbres :

«Il faut venir ! ».

Tous les arbres vinrent et choisirent de belles feuilles argentées, avec des petits piquants…Tous ? Non… Il en restait un dernier qui dormait encore…C’était le frêne. En se réveillant, il entendit des ricanements :

« Hi,hi, regardez le frêne, il est tout nu ! ».

Le frêne se mit à rougir…Il dû choisir des feuilles toutes déchiquetées et moches… C’est lui, qui, le premier, en automne se mit à perdre ses feuilles car il avait honte. Il se dit que l’année d’après, il ne dormirait pas :

« Je ne dormirai pas, je ne dormirai pas, je ne dormirai paaaaas… ».

Mais il finit par s’endormir, se mit à ronfler et se réveilla le dernier ! Les arbres se moquèrent encore de lui… C’est pourquoi le frêne est tout rouge, a des feuilles abîmées et perd ses feuilles tôt en automne.

Léa, Emma et Louna

Contes et légendes : Le passeur

Il était une fois un passeur qui faisait traverser les hommes et les femmes sur le Rhône. Les hommes payaient mais les femmes devaient lui faire un baiser. Un jour, une femme vêtue de noir monta sur sa barque. Le passeur avança au milieu du fleuve et comme avec les autres, il lui demanda un baiser. La femme lui répondit :

« Mais vous êtes fou, jamais je ne vous donnerai un baiser ».

Mais, comme il insistait, elle dû bien accepter car sinon, il ne voulait pas la faire traverser. Et quand elle enleva son voile, il vit que c’était le diable en personne. Le diable enveloppa le passeur dans un manteau de feu. Il cassa le fil qui reliait la barque. La barque passa le fleuve jusqu’à la mer et on ne le revit plus jamais.

Héléna et Adrien

Les CM1 découvrent le Rhône avec le SMIRIL

Le mardi 8 Novembre, entre 14 h et 16h, nous sommes allés à l’île de la table ronde à Vernaison. Un animateur de la FRAPNA-Rhône qui travaille avec le SMIRIL, Cédric, a accueilli notre classe et nous a expliqué beaucoup de choses sur le Rhône et ses transformations et sur la nature. Voici ce que nous avons retenu :

« Cédric nous a appris que l’île de la Table Ronde est complètement artificielle. Artificiel veut dire que c’est l’homme qui l’a créée et pas la nature. » Emerick.

« J’ai appris le vocabulaire du fleuve. Au milieu (l’endroit où l’eau coule), ça s’appelle le lit. Pour savoir où est la rive gauche et la rive droite, on se met dans le sens du courant. Au lieu de dire du côté de la vallée et du côté de la montagne, on dit l’aval et l’amont. » Sarah.

« Le lit mineur du Rhône est l’endroit où il y a presque toujours de l’eau.» Oriane.

« J’ai appris que les chemins qu’on prenait étaient non naturels (artificiels) car l’homme intervenait pour ne pas se laisser envahir. »  Clément.

« J’ai appris qu’à un endroit sous la terre, il y a des tuyaux des usines. » Malo.

« On a appris plein de choses. Il y a une feuille qui vient de Chine et qui a envahi les forêts près de chez nous. Elle sentait la cacahouète grillée. Puis, nous avons goûté un bourgeon de peuplier. Ça avait un goût amer. Cédric nous a fait aussi goûter des larves de Cynips (petite guêpe) sur un rosier sauvage (l’églantier). C’était la texture qui ne nous donnait pas très envie. » Karla.

« J’ai appris que les bourgeons de peuplier se mangent et ça a un goût très amer. Tu gardes ce goût pendant 2 heures. C’est bon pour la gorge. » Adrien.

« Cédric nous a montrés une feuille magique ! Quand on la met sur notre bonnet, elle colle ! Elle vient d’une herbacée qui s’appelle la Pariétaire. » Emma.

« J’ai appris que certaines plantes étaient des médicaments. J’ai compris qu’on avait aménagé le Rhône. » Gabriel.

« Il existe un arbre, le cornouiller sanguin qui a des feuilles avec lesquelles on peut faire des tours de magie : on peut couper ses feuilles en deux et les deux parties ne se détachent pas car c’est le seul à avoir des nervures élastiques. »

Les élèves de CM1

04 01 02 03

De nouveaux délégués

En ce début d’année, les élèves, du CP au CM2, ont voté pour élire leurs représentants : une fille et un garçon dans chaque classe.delegue

Pour les enseignantes, il s’agit d’éduquer à la citoyenneté, d’apprendre à s’organiser pour mieux vivre ensemble l’année scolaire, de participer à l’amélioration de la vie de l’école, de proposer des projets fédérateurs et participer à leur mise en œuvre.

Le conseil des délégués se réunira 4 fois dans l’année. Les délégués devront alors faire un compte rendu oral à leurs camarades en expliquant les décisions qui ont été prises. Les délégués de CM jouent le rôle de délégués « relais » : ils vont aider les délégués de CP et de CE1 à faire le compte rendu dans leurs classes.

Lors du premier conseil, des fleurs seront plantées devant la salle de motricité des maternelles, un projet interclasse sera lancé afin de décorer les lieux collectifs pendant le temps de Noël. La répartition des jeux de cour sera revue en fonction des activités ainsi que le tour de rôle pour le nettoyage de la cour.

Course longue en CM1

  Tous les jeudis après-midis, à 13h45, la classe de CM1 partait au parc de Champvillard pour faire de la course longue.

les-eleves-qui-courent

Les élèves qui courent

Nous devions avoir une bouteille d’eau avec une tenue de sport. Les élèves dispensés tenaient le chronomètre et disaient combien de minutes nous courions ; ils notaient sur une feuille les temps réalisés par chacun. Après, les élèves qui avaient fini de courir nous encourageaient. Ils criaient très fort.

des-eleves-chronometrent-et-notent-les-temps-realises

Des élèves chronomètrent et notent les temps réalisés

Au tout début, nous pouvions courir au maximum vingt minutes. Puis, après, ceux qui avaient tenu quelques minutes seulement se donnaient un objectif pour courir plus longtemps le jeudi suivant. Au fil du temps, nous avons commencé à faire plus, c’est-à-dire, vingt-cinq minutes, et plusieurs réussissaient. Et, le dernier jeudi de course longue, la maîtresse avait annoncé maximum trente minutes et dix élèves ont réussi.

Quand nous revenions en classe à 15h15, nous notions notre temps et nos objectifs sur la feuille de sport. C’était génial la course longue !

les-10-eleves-ayant-reussi-a-courir-30-minutes

Les 10 élèves ayant réussi à courir 30 minutes

Pendant cette même période, nous avons aussi travaillé la course de vitesse. Après les vacances, nous allons commencer des ateliers de cirque, car le cirque est notre thème d’année. Ça va être extraordinaire !

 

Texte rédigé par Emma Antion et Morgane Vergnolle et amélioré par la classe de CM1.

 

Sortie de rentrée des CE1 et CM1

Vendredi 30 septembre, les classes de CE1 et de CM1 sont parties en sortie. Nous sommes partis de l’école à 10h30, accompagnés par les maîtresses, Camille et le Père Vincent. Nous sommes allés au fort de Montcorin. Là-bas, nous avons fait un jeu. Nous avons découvert le thème de l’année : le cirque. C’était un jeu où nous disions : « Si j’étais un personnage du cirque, je serais… ». Après, nous avons fait le signe de croix et nous sommes allés dans un petit coin tout seul pour prier.

p1140524p1140543p1140540

Ensuite, nous sommes partis pour Champvillard, en passant par les chemins des vergers. Quand nous sommes arrivés, on nous a donnés des consignes et nous avons pique-niqué. Puis, la classe de CM1 a fêté les anniversaires de Léa et de Gabriel. Puis, nous avons eu un temps libre. Nous avons joué au foot avec le Père Vincent et fait des roulades dans l’herbe. Nous avons fait des photos de classe et chanté.

Avant de partir, nous avons fait des jeux : le jeu de la banquise (au signal du danger, il fallait se regrouper sur la banquise) et le jeu du chat et de la souris (accroche-décroche). Nous étions répartis en deux groupes. Enfin, nous sommes rentrés à l’école vers 14h. C’était formidable !

(Texte écrit par Albane de Tarade et amélioré par toute la classe de CM1)

L’art médiéval

En lien avec le programme d’histoire, les CM1 ont représenté avec diverses techniques des œuvres médiévales en attendant de pouvoir admirer la cathédrale Notre-Dame et bien d’autres chefs-d’œuvre lors de leur voyage scolaire à Paris du 16 au 20 mars.

Les maisons à colombages : à partir du XIe siècle, les villes prennent de l’ampleur. On construit des maisons à colombage dans les régions où les forêts étaient abondantes.

Les enluminures : avant l’invention de l’imprimerie, le copistes décoraient leurs manuscrits avec des peintures miniatures et des lettrines.

Les cathédrales gothiques : au XIIème siècle, des nouvelles techniques permettent de construire des églises aux murs plus hauts et aux ouvertures plus larges.

En garde !

voilà les CE2 et les CM1 !

Depuis plusieurs années, les classes de CE2 et de CM1 ont la chance d’être initiées à l’escrime par M. Sébastien Clerc maître d’armes au club « Escrime Ouest Lyonnais » d’Oullins. Ils ont commencé par le fleuret et feront quelques séances en juin de sabre. L’attaque, la parade et la riposte n’ont plus de secret pour eux.

C’est une activité passionnante dans laquelle se mêlent pratique sportive et tradition. Elle demande de la concentration, de l’agilité, de l’endurance, mais aussi de la technique.

Porteuse de valeurs éducatives liées au respect de l’adversaire, cette discipline permet, au débutant comme à l’escrimeur confirmé, de pratiquer avec plaisir en loisir ou en compétition.

Dans la marre …

Comme l’eau est le thème de l’année à l’école, nous sommes allés le 10 mars observer les mares artificielles et naturelles des berges du Rhône. Deux personnes du SMIRIL nous ont accueillis et nous ont donné des épuisettes.

Nous avons pêché par groupe de sept plusieurs petites bêtes comme la larve d’éphémère. Une heure après, nous nous sommes tous retrouvés et nous avons observé ces animaux aquatiques : nous avons été surpris de découvrir un « trichoptère à fourreau ». Cet animal se crée sa propre maison avec des herbes piquantes pour se protéger !

Après le pique-nique, nous avons observé des poissons dans un aquarium et nous avons appris que le silure peut être le poisson le plus grand du Rhône.

L’après-midi, nous avons pêché beaucoup de poissons et nous nous sommes bien amusés !

Mathilde, Mahé et Tristan