CE1 : Visite de l’exposition sur Leonard de Vinci

Hier les élèves de CE1 se sont rendus à l’exposition « Leonardo » à l’université catholique (campus St Paul) de Lyon. A l’occasion des commémorations des 500 ans de la mort de Léonard de Vinci, 17 de ses plus grandes œuvres ont été reproduites en dimension réelle, grâce à la technologie HD Painting. Un système de rétroéclairage, intégré dans les cadres en aluminium, règle l’intensité de la lumière et des couleurs en fonction de l’environnement.

Après avoir étudié en classe la vie de Léonard de Vinci ainsi que les 17 tableaux de l’exposition, les enfants avaient hâte de les admirer « en vrai » ! Beaucoup de « wahou » et de « c’est trop beau » ont fusé devant les œuvres exposées. La guide était quand à elle impressionnée par les connaissances des enfants sur les tableaux (un travail de guide assistant leur a même été proposé 😄). Ce fût une expérience incroyable, et je pense inoubliable, pour eux que d’approcher de si près les tableaux de Léonard de Vinci. Ce fût aussi l’occasion de les initier à l’art et à l’analyse de peintures.

Pour se rendre à l’université catholique de Lyon les enfants ont pris les TCL. Là encore, une expérience : « c’est la première fois que je monte dedans ! » ont dit plusieurs d’entre eux. Nous avons aussi étudié l’architecture du lieu : l’ancienne prison St Paul. Les enfants ont pu observer les anciens bâtiments (avec encore quelques barreaux à certaines fenêtres) et les constructions plus modernes.

Cette exposition a été riche de découvertes pour les élèves dans plusieurs domaines : lecture (nous avons lu plusieurs livres documentaires sur Léonard de Vinci), arts visuels (analyse d’œuvres d’arts), histoire (vies de Léonard de Vinci et François 1er), géographie (situer l’Italie) et même en musique (chanson « Merci monsieur Léonard de Vinci » des Enfantastiques). Un beau projet pluridisciplinaire !

                       

5 ème séance de PHILO en CP

Cette avant-dernière séance a amené les élèves de CP à réfléchir  sur le thème du RÊVE.

Rêver c’est :

  • quand on pense à quelque chose qu’on aime
  • pas la vraie vie
  • faux, ça n’existe pas
  • différent si on dort ou si on dort pas : quand on dort, on ne choisit pas nos rêves, c’est pas nous qui décidons

Rêver, ça sert à :

  • rien
  • rester endormi
  • nous donner des idées
  • voir les choses qui n’existe pas ou plus

Comment savoir si c’est un rêve ou la réalité :

  • dans un rêve, on ne se demande pas si on est en train de rêver, alors que dans la réalité, parfois on se le demande
  • «parce que moi je sais»
  • un rêve on peut en sortir en se réveillant, alors que la réalité on ne peut jamais en sortir, sauf quand on est mort.

«C’est pas grave de ne pas réaliser tous ses rêves, par contre il faut en réaliser quelques uns…»

«Ce qui est bien avec les rêves, c’est qu’on peut faire des choses pas bonnes pour la santé, sans être malade, comme manger beaucoup de glaces!»

CE1 – Atelier philo 10 : les hommes et les animaux

Aujourd’hui nous nous sommes questionnés sur les différences et similitudes entre les humains et les animaux. Voici quelques retours des réflexions des enfants :
  • Quand les animaux sont méchants, c’est qu’ils attaquent. Ils attaquent pour plusieurs raisons : pour se défendre ou pour se nourrir. Pas pour rien. Alors que parfois les humains attaquent pour rien.
  • Méchant vs dangereux
  • Méchant vs agressif
  • Différence patte/main, ongle/griffe
  • Différence mariage/accouplement
  • Boire par terre / boire dans un verre
  • parole / rugissement
  • les humains sont intelligents, mais pas tous.
  • Les humains peuvent calculer, mais pas les animaux
  • Les humains ont une âme, mais pas les animaux (polémique)
  • Les humains peuvent fabriquer des choses.
  • Les humains portent des vêtements, mais parfois certains animaux aussi…
  • ce qu’il y a dans les dessins animés, c’est vrai ou pas vrai ? (animaux qui parlent)
Montaigne pense que l’homme n’est pas supérieur aux animaux. Dans la classe nos avis sont partagés…

Bénédiction de la classe de CE1

Le père Etienne Roche est venu rencontré les élèves dans la classe la semaine dernière. Après un rappel du sens d’une bénédiction, il a béni les enfants pour mettre toute l’année 2020 sous le regard de Dieu. Le père a inscrit au-dessus de la porte « 20 G+M+B 20 » en souvenir de cette date de bénédiction. Les nombres indiquent l’année 2020, les croix signifient la protection du Christ et les lettres sont les initiales des trois rois mages : Gaspar, Melchior, Balthazar. C’est en effet à la suite de la fête de l’Epiphanie que les bénédictions des maisons (ou des classes !) se font. L’inscription est faite au-dessus de la porte d’entrée de la maison (ici de la classe).

 

Le projet potager avance!

Samedi  25 janvier, une belle équipe de parents et d’enfants ont donné de leur temps pour avancer sur notre projet potager. Toute la semaine, Jérémy, notre jeune en service civique, avait démonté des palettes. Avec celles-ci, des jardinières ont été réalisées pour que des ateliers de jardinage avec un intervenant extérieur puissent commencer. Entre les mois de mars et de mai, des élèves travailleront sur le thème de « La magie des graines ». Au mois d’avril, ils découvriront les fleurs et la biodiversité. Nous terminerons l’année avec un immense banquet végétal organisé pour toutes les classes. Notre jardin va prendre vie puisque divers légumes (tomates, courges, poireaux, salades, épinards, artichauts, radis, carottes, navets……) seront plantés. La cour sera agrémentée de plantes aromatiques, de tours à fraises. Vos enfants deviendront de véritables petits jardiniers ! Au cours de cette année, ils comprendront ce qui est nécessaire aux plantes pour se développer, lumière, eau, chaleur, compost… ce qui leur permettra de saisir le bien-fondé de manger de saison.

Toute l’équipe enseignante remercie vivement les parents, l’APEL et l’OGEC pour leur soutien et leur participation à ce beau projet.

 

4ème séance de Philosophie en CP: la nature et nous

A-t-on besoin de la nature ou a-t-elle besoin de nous ?

La nature est-elle parfois méchante ? Dangereuse ?

  • Animaux, plantes, tremblement de terre, volcans
  • Il y a des dangers dans la nature, mais on ne peut pas dire qu’elle est méchante, c’est pas de sa faute
  • les animaux sont méchants si on les embête
  • la nature ne fait pas exprès
  • La nature elle est posée là, elle ne peut pas faire de mal
  • elle ne peut pas être méchante, c’est Dieu qui l’a créée
  • C’est Jésus qui décide la météo
  • c’est nous qui embêtons la nature
  • la nature elle essaye d’être belle
  • la nature peut être méchante si on en dit du mal
  • elle est gentille parce qu’elle donne des fruits et nous fait grandir

La nature est-elle fragile ?

  • Non, le sol c’est solide
  • oui, si on tire une plante, elle fane
  • il y a des choses qui menacent la terre : la guerre, les déchets, les travaux, le caca des animaux

Faut-il la protéger ?

  • Sans la nature, les animaux peuvent mourir
  • si on fait du mal à la planète, la planète nous fera du mal
  • nous on fait partie de la nature, si on ne protège pas la nature, on ne peut plus vivre

A-t-on besoin de la nature, ou est-ce elle qui a besoin de nous ?

  • On a besoin de la nature pour respirer et vivre
  • mais nous on jardine pour l’aider
  • la planète existe sans nous, et il faut respecter la vie pour pas casser la planète
  • on peut planter des choses et ça nous fait travailler
  • la nature a besoin de nous pour arroser et planter

ce1 – Atelier philo 9 : l’anneau de Gygès (Platon)

Hier les élèves de CE1 ont découvert le mythe de l’anneau de Gygès proposé par Platon : Gygès trouve un anneau qui lui permet de devenir invisible. 

Et moi que ferais-je si j’avais ce pouvoir ?

  • Faire peur en faisant bouger les choses
  • rester plus longtemps à la piscine
  • taper mes ennemis
  • me battre
  • tricher à loup touche-touche
  • aider les magiciens
  • me servir dans les placards
  • m’échapper de l’école ou de la maison
  • vendre la bague pour avoir de l’argent
  • tuer tout le monde
  • voler une banque pour donner aux pauvres

Quelles seraient les conséquences de ce pouvoir d’invisibilité ?

  • On serait en danger, sauf si je suis le seul à avoir le pouvoir
  • tous ceux qui auraient une bague pourrait avoir de l’argent (en volant)
  • si tout le monde est invisible, c’est comme s’il n’y avait plus personne…
  • si les autres disparaissent, on se retrouve à parler avec un mur
  • risque que la bague reste bloquée du côté de l’invisibilité
  • on pourrait rendre des services chez les autres (mettre le couvert sans être vu)
  • si on est toujours invisibles, nos amis vont nous oublier

Que voulait nous dire Platon ?

  • Les pauvres peuvent devenir riches
  • on pourrait faire plein de choses si on était invisible
  • le pouvoir apporte de la méchanceté, de la jalousie, la guerre
  • la loi est utile, et pénible en même temps.

ce1 – Atelier philo 8 : qui suis-je ?

Lors de cet atelier philo les élèves de CE1 ont réfléchi à la question « Qui suis-je ? ». Voici leurs réflexions :

  • Etre un personnage imaginaire nous donnerait des pouvoirs et nous permettrait de faire ce qu’on ne peut pas d’habitude (rebondir, voler, cracher du feu, rendre heureux les autres, manger les autres, être invisible…)
  • Pour savoir qui on est, on regarde le prénom et le visage et le corps
  • Quand on est énervé, on est différents.
  • Quand je suis triste, j’ai l’impression d’être une fourmi.
  • Quand je vois des grands, j’ai l’impression d’être un lego.
  • En écoutant beaucoup un chanteur, j’ai l’impression d’être lui.
  • Quand je regarde Pokemon, j’ai l’impression d’être dans les images.
  • Quand on me dit que je ressemble à ma mère, j’ai l’impression d’être elle
  • En me concentrant, je deviens un peu quelqu’un d’autre.
  • Le meilleur age pour savoir qui je suis, c’est enfant / adulte.
  • Quand on nait, on ne sait pas qui on est, mais à 3 ans, on sait pour toute la vie.
  • Je pourrai savoir qui je suis à la fin de ma croissance / quand je serai mort.
  • Quand on a 100 ans, on sait qui on est, mais parfois on est déjà mort…
  • Mais si on meurt maintenant, on n’aura pas le temps de savoir qui on est
  • On ne sait pas quand on meurt parce que la vie c’est un mystère.
  • J’aimerais être mort pour voir ce que ça fait.
  • Entre deux du même prénom, c’est pas les mêmes noms de famille, c’est pas la même peau, mais on a les mêmes estomacs.
  • Une maman ne peut pas faire deux fois le même bébé.
  • Parfois on peut changer d’esprit (pendant l’orage)
  • on a besoin de parler et de connaître des mots pour savoir qui on est.
  • Parfois on joue à être quelqu’un d’autre.